since 2006

navigation en Polynésie française

Annonce référence n°34482, déposée le 27/08/2021 à 14h39

En tour du monde depuis 3 ans, le Covid m’oblige à rester plus longtemps que prévu en Polynésie française. Depuis 6 mois, je navigue dans les différents archipels. Et cela prendra probablement encore des mois avant que je ne puisse reprendre mon voyage.
Je ne peux certes pas m’en plaindre sans risquer de déclencher l’hilarité générale ! Mais je dois néanmoins reconnaitre qu’il m’est arrivé d’éprouver, dans les plus beaux mouillages dont on puisse rêver, dans les atolls déserts au fin fond des Tuamotu, les vallées perdues des iles Marquises ou les motus inhabités des Gambier, un profond sentiment de solitude.
La navigation en Polynésie n’est pas particulièrement éprouvante et mon bateau (un monocoque de 43 pieds) peut se manœuvrer seul sans difficultés.
Cependant, je pratique quelques sports qui nécessitent d’être 2. La plongée, et plus récemment, le Sup foil que j’ai découvert à Tahiti. Vous voyez ces albatros qui, les jours de grand vent, jouent dans les airs ondulants sur les vagues et descendent la houle à toute vitesse ? Et bien en Sup foil, c’est vous l’albatros. A la différence que vous ne pouvez pas revenir au point de départ. Il faut donc que quelqu’un, à tour de rôle, suive en bateau …
A 48 ans, on ne partage pas son intimité aussi facilement qu’à 20 ans, surtout quand on a pris l’habitude de naviguer seul ! Mais, si l’on partage assez de passions, comme l’amour de la mer, du vent et des vagues, pourquoi pas aussi de l’écriture, du voyage et des autres cultures, alors oui certainement, une bonne compagnie pourrait nous faire oublier le Covid et ses restrictions de voyage.
Je suis actuellement aux Tuamotu.

Embarquement : Voilier - HUNTER 426

Habilitation : Navigation hauturière

Poste(s) disponible(s) : Équipiers

Dates : à définir avant le vendredi 31 décembre 2021

Zone(s) géographique(s) : Tour du monde, Océan Pacifique